Frantisek KUPKA

Bohême Orientale 1871 - 1957 Puteaux

Frantisek Kupka est né en 1871 en Bohême orientale. A 13 ans il rentre comme apprenti chez le sellier Josef Siska qui l’initie au spiritisme. A 17 ans, il devient l’élève du peintre Alois Studnicka qui lui enseigne la théorie des couleurs et l’entraine au tracé géométrique de cercles et d’entrelacs. Cet enseignement transparaitra dans tout le travail de Kupka, qui apprécie également le travail d’illustration des Nazaréens. Il suit une formation académique aux Beaux-arts de Prague, puis à l’académie des Beaux-arts de Vienne. Il réalisera alors des allégories, scènes de genres ou portraits dans le gout de l’époque.
Kupka quitte Vienne en 1896 pour s’installer à Montmartre, où il gagnera sa vie comme illustrateur pour des journaux tels que Cocorico ou l’Assiette au beurre. Il continue de peindre en parallèle. Entre 1900 et 1903, certaines de ses œuvres se rapprochent du mouvement symboliste, en particulier du symbolisme germanique. Entre 1910 et 1912, il fera partie du groupe de la Section d’Or qui se regroupe chez son voisin Jacques Villon, à Puteaux. C’est à cette époque que le mot « orphisme » est créé, désignant une forme de peinture apparentée au cubisme mais qui s’en différencie par une approche plus lyrique et libérée du modèle pris dans le réel. Apollinaire y rattache notamment Kupka, qui refusera cependant toute sa vie d’être rattaché à un mouvement précis. Dans les années 1907-1908, son travail est marqué par une réflexion sur la lumière, le mouvement et la couleur. Dès 1911, il commence à travailler sur les verticales et les horizontales. En 1914, Kupka s’engage dans l’armée française. Après la guerre, il reprend ses recherches et développe les idées de tableaux qu’il n’avait pas eu le temps d’aboutir. Son unique ouvrage, La création dans les arts plastiques, est publié en tchèque en 1923. Dans la seconde moitié des années 20, Kupka réoriente son art. Il commence alors sa série des machines en 1927 et se prend d’intérêt pour le jazz. Il va conjuguer ces deux univers dans ses œuvres.  De 1931 à 1934, il fait partie du comité de direction de l’association « Abstraction-création » créée par Auguste Herbin et Georges Vantongerloo. Il entreprend alors des recherches géométriques qui le mènent à une étude des surfaces et des lignes droites et courbes mais aussi à une étude des agencements de figures géométriques en couleur. En 1946, la SVU Manes organise à Prague une grande rétrospective de son œuvre. Kupka décède à Puteaux le 24 juin 1957.

                                                             >English

>Exposition passée/past exhibition:

Kupka, Works on paper from 1910 to 1930, Galerie Laurentin, Paris, 08/09>29/10/2016