Philippe HIQUILY

Philippe Hiquily, né à Paris le 27 mars 1925.

 

Il s’engage pour l’Indochine dans la Division Leclerc de 1945 à 1947. 

 

En 1948, entre à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts dans l’atelier Jimond-Janniot et y côtoie entre autres César, Michel Guino et Albert Feraud. 

 

Hiquily quitte les Beaux-Arts en 1953 récompensé du Prix de Sculpture grâce à son œuvre «Neptune». Il acquiert son premier atelier situé au 32 rue Raymond Losserand dans le XIVè arrondissement de Paris. Cette même année, il élabore la technique dite de «métal direct» consistant à repousser la tôle et à la souder, inspirée de celle de Gonzalez et des archaïques grecs. Il fait ensuite une des rencontres les plus importantes de sa carrière : celle de l’artiste Germaine Richier qui sera immédiatement séduite par le travail du jeune Philippe Hiquily.

 

En 1955 se tient la première exposition de l’artiste à la Galerie de Palmes (Paris). Suite à cette exposition, le Musée d’Art Moderne de Paris lui achète «La Bicyclette». Germaine Richier lui passe elle aussi commande de sellettes pour ses propres œuvres. 

 

En 1957, il participe , grâce au soutien de Germaine Richier, au Salon de Mai et rencontre le critique Alain Jouffroy. 

 

En 1959, l’exposition à la Galerie The Contemporaries (New-York) marque le début de son succès outre-atlantique et lui permet de vendre une oeuvre au Musée Guggenheim de New-York. En France, il obtient le Prix des Critiques pour sa sculpture «Jérémie» à la Biennale de Paris. 

 

En 1964, il réalise un petit meuble pour la Vicomtesse de Noailles qui suscite l’intérêt du décorateur Henri Samuel, celui-ci commandera plusieurs pièces pour ses riches clients et lui-même. 

 

En 1966, Hiquily délaisse la tôle rouillée au profit du laiton. 

 

En 1970, il remporte le Prix William Copley à New-York.

 

En 1985, il est nommé Chevalier de l’Ordre National des Arts et des Lettres puis Officier en 2010. 

 

En 1999 est réalisé à l’Hôtel Lutetia (Paris) un salon et un étage Hiquily.