Henri MICHAUX

1899 Born in Namur, Belgium, to a wealthy family of hatters. 
Naissance à Namur en Belgique dans une famille aisée de chapeliers. 
1900-1906 - A problematic childhood in Brussels.
Enfance difficile à Bruxelles.
1919 Studies medicine. 
Étudie la médecine.
1920 Enlists as a sailor in the merchant navy. 
S’engage comme matelot dans la marine marchande.
1922 Discovers the writings of Lautréamont with Maldoror; writes his first text, Cas de folie circulaire. 
Découvre l’écriture de Lautréamont avec « Maldoror » et premier texte « Cas de folie circulaire ».
1925 Moves to Paris and begins to take an interest in painting and graphic arts in general, after discovering the work of Klee, Ernst and de Chirico. First graphic works: «Alphabets» (1927) and «Taches». 
S’installe à Paris et commence à s’intéresser à la peinture et aux arts gra- phiques en général, en découvrant l’oeuvre de Klee, Ernst et Chirico. Premières oeuvres graphiques avec « Alphabets » (1927) et « Taches ».
1927 Publication of his first book, Qui je fus. 
Publication de son premier livre « Qui je fus ».
1927- Travels widely, going to Ecuador in 1927, Turkey, Italy and North Africa in 1929, India and China in 1930-31, Lisbon in 1932 and Buenos Aires in 1935. 
-1937 Effectue de nombreux voyages, 1927 en Equateur, 1929 en Turquie, en Italie et en Afrique du Nord, 1930-31 aux Indes et en Chine, 1932 à Lisbonne, 1935 à Buenos Aires.
1929 His parents die within ten days of each other. 
Décès de ses parents à 10 jours d’intervalle.
1937 Begins to paint regularly. Gouaches with black background and blue back- ground begin to appear. First solo exhibition at the Pierre Gallery in Paris, entitled «Le noir est ma boule de cristal». 
Se met à peindre régulièrement. On voit apparaître des gouaches à fond noir et à fond bleu. 
Première exposition personnelle à la Galerie Pierre à Paris « Le noir est ma boule de cristal ».
1939 Publication of Peintures: the first book where paintings and poems are closely intermingled. 
Publication de « Peintures », premier ouvrage où peintures et poèmes sont étroitement mêlés.
1940 Spends time in Brazil, then flees to the South of France with his wife. 
Séjour au Brésil puis exode dans le Midi avec sa femme.
1940- Continues his graphic work in watercolour and gouache; takes up oils again and has several exhibitions at the Rive Gauche Gallery. 
-1944 Poursuit son oeuvre graphique à l’aquarelle et à la gouache, reprend l’huile et expose à plusieurs reprises à la Galerie Rive Gauche.
1945 His wife contracts tuberculosis. 
Sa femme contracte la tuberculose.
1948 His wife dies following an accident where she is severely burned. 
Mort de sa femme des suites de brûlures. 
1950 Seeks for signs in ink stains, which become more ordered and give rise to a profusion of forms in movement. 
Recherche de signes dans les taches d’encre qui s’ordonnent et donnent nais- sance à une foule de formes en mouvement.
1951- Somewhat abandons writing for painting. 
-1953 Délaisse un peu l’écriture pour la peinture.
1954 Exhibits his first «Peintures à l’encre» at the René Drouin Gallery. 
Expose ses premières « Peintures à l’encre » à la galerie René Drouin.
1955 Takes French citizenship. First experiments with hallucinogens, particularly mescaline, which he describes in writings and drawings. 
Naturalisé français. Première expérience avec des hallucinogènes, surtout de la mescaline qu’il relate à travers des écrits et des dessins. 
1959 Large paintings exhibited at the Daniel Cordier Gallery. 
Grandes peintures exposées à la Galerie Daniel Cordier.
1960 Venice Biennial (French pavilion); awarded the Einaudi Prize. 
Biennale de Venise (pavillon français) Prix Einaudi.
1965 Retrospective at the Musée National d’Art Moderne de Paris. 
Rétrospective au Musée National d’Art Moderne de Paris.
1966 Collective exhibition at the «Le Point Cardinal» gallery of «Dessins de Désa- grégation» 
«I will never feature in the anthology of Surrealism, a movement to which I have never belonged at any time, and which I have constantly and carefully avoided». 
Exposition collective à la Galerie « Le Point Cardinal » des « Dessins de désagrégation ». 
« Jamais je ne figurerai dans l’anthologie du surréalisme, mouvement dont je n’ai fait partie à aucune époque et à l’écart duquel je me suis constamment et soigneusement tenu ». 
1967 Publishes his conclusions on his experiments with hallucinogens in Les Grandes épreuves de l’esprit. 
Publie ses conclusions sur ses expériences d’hallucinogènes dans « Les Grandes épreuves de l’esprit ».
1968 Begins to use acrylic and describes the events of May 68 in «Arrachements». 
Début de l’emploi de l’acrylique et relate les évènements de Mai 68 dans les « Arrachements ».
1969 First stay in New York. 
Premier séjour à New York. 
1972 «Émergences-résurgences» (Skira): in this, Michaux retraces the origins and development of his visual work, with nearly eighty black and colour illustra- tions. 
« Émergences-résurgences » (Skira), Michaux y retrace la genèse et l’itiné- raire de son oeuvre plastique, avec près de quatre vingt illustrations en noir et couleur.
1976 Exhibition at the Maeght Foundation. 
Exposition à la Fondation Maeght.
1978 Major retrospective at the Musée National d’Art Moderne in the Centre Georges Pompidou, at the Guggenheim in New York and the Museum of Contemporary Art in Montreal. 
Grande rétrospective au Musée National d’art Moderne du Centre Georges Pompidou, au Guggenheim de New York et au Musée d’Art Contemporain de Montréal.
1980 Ruptures his Achilles’ tendon; has to stay in plaster for a month. In his recumbent position, executes the gouaches «Comme un ensablement» and «Fata morgana». 
Rupture du tendon d’Achille, plâtre pendant un mois. Exécute ainsi, en position couchée les gouaches de «Comme un ensablement», «Fata morgana».
1982 Rejects the Antonio Feltrinelli prize awarded by the Academia Nazionale dei Lincei. 
Refuse le prix Antonio Feltrinelli décerné par l’Academia Nazionale dei Lincei.
1983 Major retrospective at the Seibu Museum in Tokyo. 
Grande rétrospective au Seibu Museum à Tokyo.
1984 Dies in hospital after a heart attack. 
Meurt à l’hôpital des suites d’un infarctus.