Youla CHAPOVAL 

Kiev 1919-1951 Paris

Youla Chapoval est né en 1919 à Kiev. Il arrive en France en 1924, et poursuit sa scolarité jusqu'à l'obtention de son baccalauréat en 1938, année de sa rencontre avec Pablo Picasso. Il abandonne les études de médecine qu'il avait commencé pour se dédier à la peinture, période durant laquelle il fera la connaissance de Jean Cocteau. Après la rafle du Vél d'Hiv, il fuit Paris et prend des cours aux Beaux-Arts de Marseille et de Toulouse. En 1944, lorsqu'il rentre à Paris, il apprend la mort de sa mère et de sa soeur déportées. Deux ans plus tard, il se marie avec Jeanne Despujols, déménage avenue Montaigne et fait la rencontre d'Henri Bénézit, qui sera le premier à le soutenir en achetant ses oeuvres. En 1947, il rend visite à Picasso, chez qui il rencontre Douglas Cooper, alors que Bénézit lui présente Henri Dutilleul. Ce dernier va se lier d'amitié avec Chapoval. La même année, il reçoit le 2ème Prix de la Jeune Peinture, et expose à la galerie Jean Bucher.

En 1949, à la mort de son père, il quitte le cubisme pour l'abstraction et reçoit le prix Kandinsky. A la même période, le critique d'art Charles Estienne s'installe au domicile de l'artiste. Il fait partie de l'exposition de groupe "Les Mains Eblouies" à la galerie Maeght, et l'Etat lui achète une oeuvre: "la Houille". Il s'occupe de plusieurs projets de maquette pour l'Opéra de Paris qui resteront sans suite. En 1951, il participe au Salon de Mai durant lequel le collectionneur liégeois Graindorge achète une oeuvre. Le 16 décembre, l'artiste meurt à l'âge de 32 ans.

 

Son début de carrière est caractérisé par une peinture figurative. Les thèmes les plus souvent abordés par Chapoval sont les portraits, les natures mortes ou les paysages. Les techniques les plus souvent utilisées sont l'huile sur toile ou sur papier marouflé. Les événements difficiles qu'il vivra vont énormément influer sur sa peinture. Entre 1946 et 1947, Youla Chapoval est un artiste cubiste aux couleurs chaudes, aux formes géométriques et lisibles. C'est en 1948 qu'il laissera le cubisme de côté et deviendra un peintre abstrait. Le gris apparaît dans ses compositions. En 1949, le vert prend une grande place dans la palette de l'artiste qui devient plus froide, toujours abstrait, ce qu'il restera jusqu'à la fin de sa carrière. 

>Exposition passée/past exhibition : 

Chapoval, peintures et oeuvres sur papier, Galerie Laurentin, Paris, 10/09>10/10/2008.

1/1