Claude Bauret Allard 

Née à Thonon-les-Bains en 1936

Claude Bauret Allard nait à Thonon-les-Bains en 1936 dans une famille qui s’intéresse beaucoup à l’art. Sa mère, Marie Chabrière, peint et dessine quotidiennement et son beau-père est un grand collectionneur qui possèdent des œuvres exceptionnelles. Dans sa jeunesse, elle habite dans une maison-atelier en Savoie. Elle suit des études à l’Académie Henri Goetz à Paris et épouse Jean-François Bauret, un photographe parisien en 1956. Ensemble ils ont deux enfants, eux aussi artistes. Elle expose pour la première fois en 1963 au Salon des Réalités Nouvelles. Par la suite elle enchaine les salons et les manifestations en France et aux États-Unis.

Durant ses premières années de travail, elle pratique toutes sortes de techniques, l’huile, l’acrylique, le collage, etc. avant de s’intéresser progressivement aux pastels. Elle déclare que ce médium lui apporte toute la qualité, la variété de pigments, ainsi que la texture qui lui permet de traduire sa vision de la peinture. Il s’agit d’un médium très délicat à utiliser. Son travail artistique est très personnel mais la lumière délicate de ses dessins et notamment de ses paysages est parfois comparé à la peinture de Turner ou de Friedrich. Claude Bauret Allard explique son travail en disant  « C’est terrifiant de commencer une peinture. Toute peinture est évolutive, c’est une progression qui nait sous les doigts.  Ce que je fais est lié au vécu du moment, des phases qui vont un peu et viennent comme des vagues. Il y a des sujets qui ne reviennent jamais, d’autres qui réapparaissent. » Aujourd’hui elle travaille toujours dans son atelier parisien.