Paul SIGNAC

Paris 1863-1935

Paul Signac nait à Paris dans une famille aisée de commerçants selliers. Dès l’âge de 16 ans il prend conscience de sa vocation de peintre. Bien que bon élève, il refuse de passer le baccalauréat. De 1882 à 1883, il fréquente l’atelier de Bin, où il fait la connaissance du père Tanguy qui lui fait découvrir la peinture de Cézanne. Le peintre réalise ses premières œuvres en plein air à Port en Bessin. Il peint souvent Asnières où il réside, ses oeuvres sont marquées par l’influence de Monet et de Guillaumin. En 1884, a lieu le premier Salon des artistes indépendants, organisé par les artistes refusés au Salon des artistes français. Il en est le président à partir de 1908, et ce, durant 25 ans. Durant l’année 1884, a lieu également sa rencontre avec Seurat, de quatre ans son aîné, qui deviendra son ami et le peintre d’ « Un dimanche à la Grande Jatte » qui sera la toile manifeste des « impressionnistes dits scientifiques » ou néo-impressionnistes. Ils se placent comme de véritables théoriciens de ce nouveau courant, basé sur l’étude des lois optiques, des rythmes et des couleurs, appliquant la technique “pointilliste” ou “divisionniste”. Avec le néo-impressionnisme, un impressionnisme scientifique, il ne s'agit plus de rendre la spontanéité de l'impression première. Signac ne travaille pas directement sur le motif mais en atelier à partir d'études réalisées sur nature. 

Toutefois l’aquarelle prend peu à peu le pas sur sa production peinte. C’est en 1888, que Pissarro lui recommande l’aquarelle dont il fera grandement usage après la mort de son ami Seurat qui l’atteint profondément. Ses tous premiers essais ont lieu à Saint-Tropez puis lors de ses nombreux voyages. Décédé en 1935, il laisse derrière lui une œuvre importante et de nombreux écrits réunis dans "D'Eugène Delacroix au néo-impressionnisme", ouvrage paru en 1899, qui explicite les théories dont s’est nourri le néo-impressionnisme.

Les aquarelles réalisées par l’artiste atteignent un haut degré d’achèvement et rencontre un succès immédiat. Le trait de l’artiste est énergique, précis, décidé. Il est le plus souvent discontinu, parfois légèrement ondulé.