Henri-Gabriel IBELS 

Paris 1867 - 1936 Paris

 

Après des études à l’Ecole des Arts décoratifs, Ibels entre en 1888 à l’Académie Julian, où il se lie d’amitié avec les Nabis; il adhère d’ailleurs au groupe dès le début, empruntant davantage son mode de vie et ses idées que ses méthodes picturales faites de séduisantes arabesques et d’un souci de décoration. Très concerné par l’écriture et par l’actualité, il participe assidûment à de nombreuses publications, ce qui lui vaudra son surnom de “Nabi journaliste”. Quelques six ans après la publication en 1898 -1899 du journal illustré Le Sifflet, qui lutte contre le mouvement antidreyfusard, Ibels se détache des préoccupations de ses amis nabis pour se consacrer au journalisme et à l’enseignement, ce qui implique un nombre d’oeuvres picturales très limité.   

Ibels "Haltérophiles"

Ibels "Haltérophiles"

circa 1896 Huile sur panneau signée en bas à droite / Oil on panel signed lower right 27 x 21 cm

Ibels "Kaiser"

Ibels "Kaiser"

circa 1915 Huile sur carton signée en bas à droite / Oil on cardboard signed lower right 30,6 x 40,8 cm

Ibels "L'écuyère"

Ibels "L'écuyère"

vers 1896 􀀆􀀃􀀁􀀁􀀟􀀁􀀄􀀋􀀂􀀇􀀁􀀑Huile sur toile marouflée sur carton signée en bas à gauche / Oil on canvas laid on cardboard signed lower left 41 x 29,5 cm

Ibels "Les naïades"

Ibels "Les naïades"

1897 Huile sur toile signée en bas, à gauche / Oil on canvas signed lower left 56,5 x 46 cm

"Toulouse-Lautrec & Ibels : Scènes de Cabaret", lithographies originales 

Tourrette Levens - Espace Culturel

23 juin - 23 septembre 2018