Etienne HAJDU biographie 

Torda 1907 - Bagneux 1996

1909 - Naissance d’Etienne Hajdu à Turda en Transylvanie hongroise devenue roumaine peu après. 1923 - Intègre l’Ecole Technique d’Art Décoratif de Budapest.

1926 - Il part étudier à Vienne où il passe trois mois à l’école d’Art décoratif.

1927 - Il arrive à Paris et commence son apprentissage dans l’atelier d’Antoine Bourdelle à la Grande Chaumière.

1928 - Il s’inscrit à l’Ecole des Arts Décoratifs où, sous la direction du sculpteur Paul Niclausse, il apprend “son métier de sculpteur”.

1929 - Première participation au Salon des artistes français.

1930 -  Après la découverte du travail de Fernand Léger, il quitte l’école pour trouver sa propre voie et gagne sa vie en dessinant des tissus, peignant des soldats de plomb et lavant des carreaux. Il s’installe à Montrouge où il vivra jusqu’en 1935. Il se lie d’amitié avec les peintres Vieira da Silva et Arpad Szenes. 

1931 - Il est naturalisé Français et part faire son service militaire jusqu’en 1932.

1932 - Il épouse le 31 décembre 1932 Simone Heller, et réalise ses premières sculptures abstraites. 1935 - Naissance de son fils Jacques et déménagement à la Cité des oiseaux à Bagneux.

Il Parcourt à vélo la France des églises romanes et gothiques.

1936 - Voyage en hollande, découvre Rembrandt, Franz Hals, Vermeer, van Gogh

1939 - Il expose une sculpture pour la première fois à la galerie Jeanne Bucher avec ses amis Vieira da Silva et Arpad Szenes. Il est mobilisé en septembre.

1940 - Démobilisé, il travaille quelques mois dans une usine d’aluminium à Tarascon, puis comme ouvrier marbrier et graveur sur marbre.

1941 - Jeanne Bucher l’incite à partir aux Etats-Unis car juif par son père mais il refuse et prend le maquis, tandis que son père et sa belle-mère sont victimes de la barbarie nazie à Auschwitz.

1945 - De retour à paris, il se sépare de sa femme et s’installe à Montrouge.

1946 - Il réalise son premier bas-relief en métal repoussé.  Première exposition personnelle à la galerie Jeanne Bucher.

1948 - Il enseigne la sculpture à l’atelier Fernand Léger où il rencontre Luce Ferry, peintre et dessinatrice.

1949 - Jugement de divorce, la garde de son enfant est confiée à sa mère.

1950 - Il achète un terrain à Bagneux et entreprend la construction de sa maison et de son atelier à partir des plans dressés par Georges Johannet.

1951 - Il épouse Luce Ferry et participe à la Première Biennale de la sculpture en plein air.

1953 - Apparition des bas-reliefs en aluminium.

1957 - premières estampilles sur papier blanc.

1958 - Exposition universelle, Pavillon français à Bruxelles. Premiers bas-reliefs en aluminium martelé. 

1959 - Participe à Documenta II, Kassel.

1961 - Estampilles pour Règnes, poème de pierre lecuire. Voyage en Roumanie 

1962 - Début de la série « tentative de métal », taille directe sur duralumin. Parcourt avec Luce les Etats-Unis en voiture et visite le Mexique.

1965 - Prix Nordrhein-Westfalen de sculpture.

1966 - Premières réalisations pour la Manufacture nationale de céramique de Sèvres.

1967 - Chevalier de l’ordre national de la Légion d’honneur.

1969 - Grand Prix National de Sculpture. Premières estampilles noires sur papier goudronné.

1973 & 1979 - Expositions au musée national d’Art moderne.

1974 - Exposition à la Fondation Gulbenkian, Lisbonne.

1993 - Commandeur de l’ordre national dela Légion d’honneur.

1996 - Décès d’Etienne Hajdu à Bourg-la-Reine.

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

" Oiseau " 1956 Marbre signé, daté sur le socle : Hajdu 56, 23 x 36,5 cm Expositions 2005 – Espagne – El Arca del siglo XX, Fundacion Caja Castellon-Bancaja, reproduit en couleur. 2016 – Paris – Hajdu, galerie Louis Carré & Cie. Bibliographie Jacques Dupin – La Sculpture d’Étienne Hajdu,Paris, Cahiers d’Art, vol. 2,1956-57, reproduit p. 225. Robert Ganzo – Hajdu, Paris, éd. Georges Fall, Le Musée de Poche, 1957, reproduit pl.2. Ionel Jianou – Étienne Hajdu, Paris, Arted, 1972, n° 86.

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

« L'Oiseau de feu »,1959 Marbre de Paros signé, daté sur la base 33 x 25 cm Expositions 1962 – New York – Hajdu, M. Knoedler & Co., n° 12. 1962 – Cincinnati – Hajdu, The Contemporary Arts Center, Taft Museum of Art. 1963 – Chicago – Hajdu, Arts Club. 2016 – Paris – Hajdu, galerie Louis Carré & Cie Bibliographie Ionel Jianou – Étienne Hajdu, Paris, Arted, 1972, n° 155. Juliette Laffon – Hajdu, Paris, éditions Jannink, 2016, reproduit p. 23.

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

Sans titre, (La femme et l'Enfant), 1959 Marbre rose 46 x 25 x 2 cm

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

"Tentative de métal X", 1962 Duralumin (pièce unique) signé, daté : Hajdu 1962 67 x 47 cm

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

Sans titre, 1964 Lavis d'encre sur papier signé et daté en bas à droite Hajdu VIII 1964 90 X 62 cm

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

"Mademoiselle la Plume" , 1965 Aluminium poli (1/3) signé, daté, numéroté : Hajdu 1965 1/3 68 x 43 x 31 cm

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

"Heure constante" , 1971 Aluminium poli (E.A.) signé, daté, numéroté : Hajdu 1971 E.A 67 x 27 x 12 cm

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

"Vittoria" , 1971 Aluminium poli (4/4) signé, daté, numéroté : Hajdu 1971 67 x 27 x 12 cm

Etienne HAJDU

Etienne HAJDU

Sans titre, 1976 Lavis sur papier signé, daté en bas à droite : Hajdu 1976, numéroté en bas à gauche : 187 88 x 67 cm

Exposition Hajdu - Galerie Laurentin 2022

Exposition Hajdu - Galerie Laurentin 2022

17/11 - 17/12/2022