BALDER 

Gand 1945-2014

Baudouin van Hoecke, dit BALDER (Gand 1945-2014) est artiste peintre, sculpteur, sérigraphe et autodidacte dans toutes ces disciplines. Il étudie l’Histoire de l’art à l’Ecole du Louvre à Paris et apprend la restauration de meubles anciens dans un atelier travaillant pour les Musées Nationaux de France. En 1966, il rencontre sa compagne Mi van Landuyt à l’Académie de Gand puis étudie l’anglais à Londres et décide de devenir artiste peintre. Il réside ensuite 5 mois dans le Midi de la France, près de Montpellier, où il fait des esquisses et des dessins d’après nature et sur le thème des vendanges. En 1967, de retour à Gand, le climat est à la contestation : soulèvements d’étudiants, hippies, «flower power» et mouvements contre l’art établi. Dans ce contexte, Balder co-fonde le groupe «Nieuwe Rococo» («Nouveau Rococo») qui rassemble huit amis artistes gantois : Frank Liefooghe, Leo Copers, Mi van Landuyt, Desy Deseyns, Arnold Goes, Frank Vanden Berghe et André Naessens. Le «Nieuwe Rococo» n’a pas de style uniforme, l’expression plastique reste totalement individuelle. Le nom du groupe est inspiré du titre d’une oeuvre «New-Roc-Art», qui est devenu «Nieuwe Rococo». Ainsi, ce nom a été choisit pour sa sonorité poétique et n’a rien à voir avec la redite du mouvement Rococo, si ce n’est une sympathie certaine pour ce style. Ensemble, ils peignent un mur d’expression en hommage à Roger Raveel. En 1968, Balder qui vit à Amsterdam depuis l’année précédente, commence à peindre des tableaux. Il obtient le Prix Jeune Peinture Belge et les «Nieuwe Rococo» exposent pour la première fois à la Galerie Kaleidoskoop de Gand. Un an plus tard, le groupe gantois, en partenariat avec un collectif d’artistes hollandais réalisent la moitier d’une peinture longue de 210 mètres destinée à «emballer» le Stedelijk Museum d’Amsterdam, grand musée d’art contemporain. L’idée est pour une fois de mettre «le musée dans la peinture et non la peinture dans le musée». 

En 1970, Balder entreprend un premier voyage à Carrare en Italie, le centre mondial du marbre et de la sculpture. Il est alors en contact avec des artistes contemporains du monde entier. Il y réalise un second voyage en 1971 et poursuit ces voyages d’étude dans de nombreux pays qu’ils visitent jusqu’en 1983 (France, Italie, Suisse, Allemagne, Espagne, Angleterre, Hollande, Thaïlande, Philippines et Etats-Unis). En 1975, Balder achète avec sa femme Mi van Landuyt une agréable demeure dans la campagne gantoise qu’ils ne quitteront plus. En 1985, Balder et Mi commencent un atelier d’art graphique dans lequel ils exécutent des sérigraphies de leurs oeuvres et avec d’autres artistes comme Roger Raveel ou encore Raoul De Keyzer, Elias, Leo Copers, Dierickx… Balder participe à de nombreuses expositions collectives et organise plusieurs expositions personnelles en Belgique et à l’étranger. 

1/1

Galerie Antoine laurentin & Laurentin Gallery, Paris, Bruxelles