top of page

 Matthieu MESSAGIER 

Colombier-Fontaine 1949 - 2021 Trévenans (Territoire de Belfort)

Fils aîné du peintre Jean Messagier et de l’artiste céramiste Marcelle Baumann-Messagier, Matthieu Messagier partage son enfance entre le Doubs et le quartier latin à Paris. Il étudie au lycée

Henri IV. Très tôt, il écrit ses premiers poèmes qui seront rassemblés, en 1969, dans sa première anthologie, «œuvres 1954-1969». Encouragé par ses parents, qui lui procurent liberté matérielle et soutien sans condition, il s’installe, en 1966, à Paris dans leur appartement de la rue Pierre-et-Marie-Curie, et se consacre totalement à la

poésie. Il entreprend notamment une longue série de « poèmes sans passé » intitulée «Les Laines penchées», et qui ne sera publiée qu’en 1975.

En 1967, il rencontre Michel Bulteau qui devient son ami. Ils commencent à écrire ensemble et tournent la même année un premier film en 8 mm, Une voyelle B, qui sera projeté, en mars 1968, dans un cinéma de la rue Cassette.

Il ne prend pas part aux événements de Mai 68. Il réalise un autre film avec quelques-uns des futurs « poètes électriques », La Direction de l’odeur. Son Manifeste électrique aux paupières de jupes coécrit en 1971 avec Bulteau et seize autres poètes a pourtant marqué les esprits de la beat generation, à commencer par celui du génial

William S. Burroughs.

Matthieu Messagier commence le dessin en 2007 alors que la maladie le ronge, réduit son espace, le cloue dans un fauteuil roulant tout en le ramenant dans son moulin familial du Doubs.

Il déclare « les dessins, je les écoute, c’est une matière objective ... L’autre face d’une aventure littéraire.... ». « Mes dessins naissent de quelque chose qui était là poétiquement ». Ses dessins sont parfois parés de poèmes qui restent

selon lui les invités du dessin et non le contraire.

S’il utilise toutes sortes de matériaux cosmétiques tels le fard, le vernis, les paillettes et les rouges à lèvre, c’est pour mieux pénétrer les papiers.

Matthieu Messagier meurt le 1er juin 2021 à l’hôpital Nord Franche-Comté de Trévenans dans le Territoire de Belfort.

Exposition Matthieu Messagier,
Galerie Laurentin, Paris
12/01 - 17/02/2024
Exposition Matthieu Messagier

Exposition Matthieu Messagier

12/01- 17/02/2024

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«Crâne rose» Encre sur papier signé en bas à droite et titré en bas à gauche , 65 x 50 cm

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«Les dragons» triptyque Glycéro sur papier signé en bas à droite, titré en bas à gauche 65 X 150 cm

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«Dragon bleu» Acrylique et vernis sur papier signé en bas à droite et titré en bas à gauche 65 x 50 cm

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«Sans titre» Triptyque, 2017 Lavis d’encre et pastel sur papier signé en bas à droite, titré au dos, 32 x 72 cm

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«La Murène» - Diptyque, 2013 Crayon et vernis sur papier signé et titré en bas au centre, 65 x 100 cm

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«Sans titre» (Murène) Vernis et encre sur papier signé en bas à gauche 65 x 50 cm

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«Sans titre» Triptyque, 2017 Encre de perle et encre d’écolier sur papier signé en bas à droite, titré au dos , 25 x 54 cm

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«Sans titre» Triptyque, 2014 Glycérophtalique sur carton noir signé en bas à droite, 65 X 150 cm

Matthieu Messagier

Matthieu Messagier

«Des greniers et des saints», 2011 Glycero sur carton noir brillant signé en bas à droite , 65 x 50 cm

bottom of page