Albert MARQUET 

(1875 - 1947)

Albert Marquet est sans doute le plus discret des artistes Fauves. Il suit un enseignement classique à l’école des Arts Décoratifs puis aux Beaux-Arts sous la houlette de Gustave Moreau. C’est au cours de cette formation que le jeune marquet se lie d’amitié avec Henri Matisse ou encore Henri Manguin.

Si Marquet participe à la naissance du Fauvisme et reste marqué par ce mouvement notamment sur la libération de la forme et de la gamme chromatique, il conserve une certaine indépendance stylistique.

Ce dessinateur hors pair privilégie le travail sur le vif, qui sous une simplicité apparente laisse transparaître une grande maîtrise du geste.

L’artiste se place en observateur, peignant depuis sa fenêtre l’agitation des rues de Paris, fasciné surtout par les vues de la Seine.

Marquet démontre un vif intérêt pour la représentation de l’eau, aussi bien celle de la Seine que la mer, en attestent les très nombreuses vues de ports et de plages que l’artiste réalise lors de ses divers voyages, aussi bien dans le sud de la France qu’en Normandie ou encore à Alger. Son sujet de prédilection reste le paysage.

 

Albert MARQUET

Albert MARQUET

Fenêtre fleurie, Carolles vers 1932 Gouache sur papier signé en bas à droite / Gouache on paper signed below right 22,5 x 16 cm

Albert MARQUET

Albert MARQUET

Entrée de la propriété familiale à Dely-Ibrahim (environs d'Alger) 1932 Aquarelle sur papier signé et daté "1932" en bas à droite / Watercolour on paper signed and dated "1932" lower right 22,9 x 28 cm

Exposition :

2003, la galerie Antoine Laurentin a présenté à Paris un ensemble d’œuvres sur papier d'Albert Marquet.